Créer une figurine en impression 3D – Obélix

18 Juin 2020 | image 3D

Lorsque l’on fait des illustrations en 3D – images de synthèse pour les puristes – le rêve qui en découle logiquement c’est d’un jour pouvoir sortir tout ça en vrai. Et depuis quelques années ce rêve est devenu très accessible pour le grand public : L’impression 3D. 

 

Si vous souhaitez acquérir les fichiers d’impression d’Obélix, il est disponible sur Cults3D

Je ne vais pas parler dans cet article du choix de la meilleure technologie d’impression, mon choix personnel s’est porté sur l’impression par dépôt de filament, ou FDM. Je sais que l’impression résine à un rendu final nettement supérieur, mais son utilisation reste toxique et non recyclable.

 

Ma machine est une Ender 3 pro, et elle est top ! Une nouvelle version vient néanmoins de sortir, la ender 3 V2.

1- Modéliser sa figurine

Évidemment il faut connaître le sujet que l’on va traiter, et passer par la case recherche d’images de référence est toujours bienvenu. Ensuite on lance un bon logiciel de modélisation 3D, pour ma part Blender, mais vous pouvez aussi utiliser Zbrush. 

Vous pouvez modéliser vos personnages directement dans la bonne position mais personnellement je préfère modéliser en position dite « Léonard de Vinci ». Cela permet d’une part d’utiliser un mode mirroir et de ne modéliser que la moitié du personnage, et d’autre part permet un meilleur respect des proportions. Ensuite vous créez un squelette, qui permettra de trouver la meilleure position pour votre personnage. (Cela permet aussi de sortir d’autres figurines par la suite, le travail de modélisation étant déjà fait)

2- modéliser les accessoires et le décor

Ensuite vous agencez le tout dans un « diorama ». Plus vous avancerez et plus vous trouverez des idées, pour augmenter les détails. Prenez votre temps, c’est gage de plus value. Personnellement, j’aime bien faire une animation simple qui tourne autour de la pièce pour me rendre compte de ce que cela donnera une fois fini.

3- Découpage et préparation des fichiers et impression

Ça c’est le moment bien relou ! Il faut réfléchir à comment découper chaque personnage, soit entier ou en plusieurs morceaux, pour optimiser la qualité d’impression, et son accroche sur le plateau. Il seul mot d’ordre, Die and retry ! 

Ensuite on imprime.

4- Préparation et assemblage

Une fois tout imprimé, vient le moment du ponçage, assemblage, collage des morceaux. Je ponce au grain très fin, et une fois le personnage complètement assemblé je passe soit du mastic en bombe, soit en pâte pour les gros manques. Puis de nouveau du ponçage ; ainsi de suite jusqu’à obtenir un résultat satisfaisant. 

5- Peinture

Quand tout est prêt pour la peinture, je passe une couche d’apret sur l’ensemble de mes pièces. Ça permettra une meilleure accroche de la peinture, et lisse les dernières imperfections. Rien n’empêche un petit ponçage entre les couches d’apret. Ensuite, peignez ! Personnellement j’utilise de la peinture acrylique de deux marques différentes : de la Amsterdam qui est super pour tout, et la Citadel, spécialisée dans les maquettes mais assez onéreuse. 

 

Et enfin, profitez du pouvoir de créer tout ce dont vous avez envie !!!